SITUATION COVID DEPARTEMENT SAVOIE | APPEL A LA MOBILISATION VENDREDI 2 OCTOBRE 2020

01/10/2020 Général

A la demande des  organisations  UMIH 73-74 et GNI,  Pascal BOLOT, Préfet de Savoie et Alexandra CHAMOUX, cheffe de cabinet, ont reçu leurs représentants  ce mercredi 30 septembre afin d’apporter des éclaircissements sur le nouveau décret – paru le lundi 28 septembre – lié aux restrictions d’ouverture de nos établissements.

Monsieur le préfet est conscient des problèmes que rencontre notre secteur et nous a questionnés sur nos situations respectives en vallée, en station, sur la saison d’été, sur les prévisions de cet hiver…

Il reste attentif aux respects des règles tout en comprenant nos difficultés sociales et économiques,
le tout avec beaucoup de bienveillance

Le protocole sanitaire en vigueur depuis le 2 juin 2020 reste inchangé pour l’heure en Savoie.
Pour rappel  sur quelques points :

–           le port du masque est obligatoire pour toutes les personnes travaillant dans nos établissements ;

–          Le port du masque est obligatoire pour notre clientèle pour tout déplacement dans l’établissement et durant l’éventuelle station debout ;

–          Interdiction de consommer en station debout (difficile au vu du critère précédent !!!) ;

–          Interdiction de danser entre les tables même masqué ;

–          Distanciation de 1 m. entre les tables et chaises de 2 tables différentes ;

–          Pas de tables de + de 10 personnes ;

–          Mise à disposition de gel hydro alcoolique.

Nous avons formulé à M. le Préfet de Savoie  notre  désir d’une meilleure concertation et communication avec nos structures représentatives afin d’éviter des raccourcies ou des interprétations fausses liés à des communications non maitrisées (presse, réseau sociaux..). Il en a pris bonne note et souhaite aller dans ce sens  ..

La situation actuelle reste peu alarmante dans notre département. Une évolution de la pandémie est néanmoins possible, ce qui risquerait de nous basculer au stade renforcé dans un peu plus d’un mois si  aucune amélioration n’intervient.

Concernant le décret stipulant l’interdiction de regroupement de plus de 30 personnes : il est destiné aux rassemblements festifs et/ou  familiaux ou encore d’étudiants. Nous vous apportons quelques précisions :

  • Ce décret s’applique aux salles des fêtes, polyvalentes  et barnums extérieurs liés à des fêtes familiales ou associatives ou étudiantes. Lors de ces événements, une demande devra être faite auprès des services de la préfecture et il sera demandé de déclarer un « référent Corvidé » qui engagera sa responsabilité.
  • Ce décret ne s’applique pas à nos établissements qui sont dans l’obligation de respecter le protocole sanitaire cité plus haut.

Nous avons également demandé de renforcer voire réaliser des contrôles de nos établissements afin de faire respecter nos obligations liées au protocole sanitaire. En aucun cas, nos syndicats ne cautionnent le non-respect des protocoles. Les établissements qui jouent le jeu ne doivent pas payer, par la stigmatisation d’une profession complète, la négligence d’une minorité.

Même si nos structures syndicales ne sont pas forcément d’accord avec les règles mises en place, elles ne peuvent pas demander à leurs adhérents de ne pas suivre les règles qui les mèneraient vers une situation encore plus compliquée. Cela ne nous empêchent pas des actions de démonstration de mécontentement mais ce, toujours dans les règles établies.

COMMUNIQUE DE PRESSE 

C’est pourquoi, nos organisations appellent à une mobilisation générale sur l’ensemble du territoire

Laissez-nous travailler !

Soutenue par l’ensemble des fournisseurs, des producteurs et clients de nos établissements, les organisations professionnelles appellent à la mobilisation dans l’ensemble de la France de tous les professionnels restaurants, hôtels, cafés, bars, brasseries, traiteurs organisateurs de réceptions, discothèques et donnent rendez-vous à tous les chefs d’entreprises et leurs salariés :

Ce Vendredi 2 octobre à 11 h 45

Et chaque vendredi aussi longtemps que nécessaire !
Rendez-vous devant nos établissements en faisant du bruit avec un signe distinctif noir, symbole du deuil de nos métiers :
Casquette, tee-shirt, masque, bannière, brassard….

Les fermetures de nos cafés, bars, brasseries et discothèques, les restrictions de rassemblements ou encore de mobilité qui condamnent l’activité des hôtels et des traiteurs organisateurs de réceptions ne sont pas des solutions.