POINT DE SITUATION | STATIONS DE SPORTS D’HIVER | OUVERTURE REMONTEES MECANIQUES

15/12/2020 Général

Point de la situation  | la réunion du vendredi 11 décembre avec le gouvernement et qui fait suite à une série de points d’avancement de la situation des stations de montagne au regard de la crise COViD-19 actuelle. Elle termine le processus de négociation en cours sur la fermeture des remontées mécaniques pour les fêtes de fin d’année.

 Fond de solidarité Montagne :
Nous sommes dotés du fond de solidarité National négocié avec Bercy par le GNI www.gni-hcr.fr. L’ensemble des Organisations Professionnelles de cette assemblée du 11/12/2020 obtiennent les mêmes conditions de fond de solidarité au moins. (ESF, magasins de montagne Food-sport…..) . Les Domaines Skiables de France (DSF) obtiennent un fond spécial doté de 60 %+10% pour couvrir leurs Frais Fixes. Ce fond Ad-hoc de solidarité est négociable à Bruxelles avec un déplafonnement des aides.
Pourquoi 60 %+ 10 % ? Le 60% couvre les frais fixes et le 10% couvre la sécurisation des massifs au titre du rôle déterminant de DSF dans le transport et la sécurité des massifs montagneux ouverts au public.

Nous pouvons exiger de nos mairies la mise en œuvre pour toute la période COViD-19 de ces 10% de sécurisation des massifs pour recevoir nos clients à noël et dans des conditions de sécurité sur nos massifs pour les pratiques alternatives au ski alpin.

Ouverture des remontées mécaniques au 07 Janvier 2021 :
Cette date est un engagement ferme du gouvernement sans clause de revoyure.
Elle est assortie d’une condition COViD-19 avec un flou sur les indicateurs de référence que l’on peut estimer comparables à ceux prévalant au 11/12/2020.
Elle ne remet pas en cause le fond de solidarité pour Janvier 2021 pour les HCR.
Elle ne remet pas en cause le chômage partiel de droit commun pour janvier 2021.
Cette date du 07/01/2021 recueille un avis favorable de l’ensemble des professionnels de la montagne pour permettre en sortie des fêtes d’amorcer le retour des clients pour février 2021. (Les taux moyens de réservation pour février sont à ce jour à 30% en moyenne).

 Futur de la montagne selon les ministères présents :
La crise actuelle est sans précédent par son ampleur et sa brutalité.
Elle nous montre nos faiblesses et nous pousse à réagir.
Elle appelle  à moderniser l’outil « Montagne » pour une évolution structurelle «4 saisons». Les ministères restent mobilisés sur la crise actuelle et sur les réflexions nécessaires à l’évolution de nos massifs.
(La dotation DSF à 70% de frais fixes doit donner à la montagne une note optimiste sur les choix opérés par nos élus. Elle range la montagne dans les axes stratégiques au même titre que les grands secteurs industriels (Elle rappelle aussi les choix allemand de 75% de dotation des entreprises de notre secteur.)

François GAUTHIER
Président de la branche hôtels