POINT DE SITUATION DEPARTEMENT SAVOIE 13/10/20 | Rencontre avec Pascal BOLOT – Préfet de Savoie

14/10/2020 Général

Lors de la conférence téléphonique  à laquelle, nous avons participé ce mardi 13 octobre, Monsieur Pascal BOLOT,  Préfet de la Savoie a voulu faire un point sur la situation sanitaire en Savoie.

Situation sanitaire
Pour information, il a indiqué que le taux moyen d’incidence est passé à 177/100 000 habitants au 12 octobre, triplant ainsi sur les 15 derniers jours …. Ce taux est à plus de 200 /100 000 habitants. sur les agglomérations de Chambery, Albertville et Aix les Bains …
Le taux de positivité est de 10,3 %  (pour 1,5 % en août)
Le nombre de tests est passé de 6 000 par semaine contre 2 500 en septembre.
7 clusters sont identifiés en Savoie, dont 2 sous contrôle.

Ces chiffres amènent certainement à un passage prochain et rapide du département Savoie en zone d’alerte renforcée.

Cette nouvelle situation sera accompagnée de mesures que Monsieur le Préfet de Savoie sera amené à prendre très prochainement (d’ici la fin de semaine ou Lundi au plus tard). M. le Préfet de Savoie nous a énuméré les mesures possibles tout en précisant que son choix n’est pas encore totalement arrêté à ce jour.

Ces mesures principales pouvant nous impacter seraient :

La fermeture des bars à 22 h 00, localisé ou généralisé sur le territoire ;
L’interdiction de vente d’alcool dans les épiceries de nuit et autres commerces de détails entre 21 00 et 6 h 00 ;
Renforcement des contrôles liés à l’application des protocoles sanitaires ;
L’interdiction de diffusion de musique à l’extérieur.

M. le Préfet de Savoie a également précisé que les annonces de ce mercredi 14 octobre du président de la République, Emmanuel Macron, viendront renforcer et préciser les éventuelles mesures prises sur le département.

Nous avons fait remarquer une fois de plus, que la définition de bar devra être précisé , que nous approuvons et demandons des contrôles afin que l’ensemble de la profession ne soit pas stigmatisée par le comportement d’une minorité… et que la fermeture sectorielle des débits de boissons créerait des flux de consommateurs hors des périmètres fermés amenant une concentration et des situations de déplacement éventuellement dangereux…

M. le Préfet de Savoie a bien indiqué – et Il a été très clair – que si des mesures de restrictions légères étaient prises et que si celles-ci n’étaient pas respectées, il n’hésitera pas à fermer l’ensemble des acteurs de ce secteur.

L’heure est grave ! Nous devons rester mobilisés.
Nous devons faire notre part et à ce titre nous montrer exemplaires dans l’exercice de nos métiers en respectant les consignes de l’Etat.

Paul DUVERGER
Président du GNI Rhône-Alpes – Régions Est
Secrétaire Général du GNI

Michel NAAS
Représentant du GNI Savoie
Membre du bureau exécutif du GNI