PLAN MONTAGNE | DES AIDES ETENDUES

02/02/2021 Général

 

Lundi 1er Février 2021, le Premier Ministre, Jean CASTEX, avait convié les représentants de la montagne, dont le GNI,

  • Le Premier Ministre a réaffirmé son soutien massif aux HCR et sa décision d’engager, sous la responsabilité du Secrétaire d’État au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne, un grand Plan Montagne ;
  • Le Ministre des PME, Alain Griset, répondant à notre demande d’ajustement du Fonds de solidarité, notamment pour le secteur de la Montagne a assurer que désormais :

Toutes les entreprises des HCR réalisant moins d’un million de CA mensuel pourraient bénéficier du régime d’indemnisation des 70% des charges fixes non couvertes.

C’est une grande avancée et un grand soulagement pour tous nos professionnels et nous nous réjouissons de cette réponse très positive. Ils vont trouver dans cette indemnisation, le moyen notamment de s’acquitter de leurs loyers.

Il nous reste désormais à définir le périmètre de ces charges fixes et pour les plus grandes entreprises à négocier un déplafonnement au-delà des 3 millions d’euros d’indemnisation.

Bruxelles ayant autorisé les États membres à porter le plafond d’indemnisation jusqu’ à 10 millions d’euros, le GNI continue ses négociations auprès de Bercy, afin d’obtenir un tel déplafonnement.

S’agissant du PGE : report d’une année supplémentaire du remboursement, mais le GNI a également fait valoir que le délai de 4 ans restant pour son remboursement était trop court.

Le Ministre des PME nous a alors répondu que ce délai était effectivement insuffisant et qu’il ferait dans les jours qui viennent une proposition pour trouver une solution.

Nous espérons bien obtenir un allongement de quelques années supplémentaires.

  • La Ministre du Travail a quant à elle confirmé :

La prise en charge des contrats saisonniers au titre de l’activité partielle prise en charge à 100% jusqu’ au 15 Avril.

La prise en compte dans les coûts fixes indemnisés des frais d’hébergement des saisonniers et des Congés Payés sur l’activité partielle.

Il nous reste encore bien entendu à négocier la durée de l’indemnisation des charges fixes pour tenir compte de la période entre « la fin de saison » et l’ouverture de la prochaine saison d’hiver, la prolongation de l’activité partielle des collaborateurs employés à l’année.

Didier CHENET
Président du GNI