Hôtellerie-restauration : Les mesures sanitaires provoquent un tsunami d’annulations Les professionnels demandent la réactivation d’urgence des aides pour tout le secteur

10/12/2021 Général

Près de 9 sur 10 des professionnels du secteur de l’hôtellerie-restauration interrogés par leur organisation professionnelle, le Groupement National des Indépendants – GNI déclarent avoir d’ores et déjà enregistré des annulations de leurs clients à la suite des mesures sanitaires prises dans le cadre de la 5ème vague de l’épidémie de Covid-19.

En moyenne la perte de chiffre d’affaires est estimée à 50% du chiffre d’affaires.

Le GNI a demandé ce mercredi 8 décembre 2021 au Ministre de l’Économie la convocation d’une réunion de crise.

Aux annulations en cascade des soirées, des réceptions d’entreprises ou encore des déjeuners ou diners professionnels non « recommandés » par le gouvernement, les professionnels voient désormais s’ajouter une nouvelle vague d’annulations pour les fêtes de fin d’année.

Avec l’interdiction de la danse à compter du 10 décembre, c’est en effet une nouvelle restriction de taille à l’activité de tous nos établissements qui vient s’ajouter aux autres mesures sanitaires.

Pour Didier CHENET, Président du GNI, « la situation est cauchemardesque pour les professionnels. Je demande au gouvernement la réactivation d’urgence des mesures d’accompagnement pour toutes les entreprises du secteur.

Les mesures de soutien annoncées hier par Bercy pour les discothèques (Aide à coût fixe à 100%, activité partielle sans reste à charge et exonération des cotisations de Sécurité Sociale) doivent désormais être étendue à l’ensemble des entreprises du secteur et même renforcées qu’elles soient fermées par décision du gouvernement ou pas, les mesures sanitaires mises en œuvre produisant le même effet. »

Dans le détail, les pertes d’activité des professionnels de l’hôtellerie – restauration :

75 % des cafés, bars, brasseries ont enregistré des annulations de leurs clients. Pour 50 % de ces établissements, la perte de chiffre d’affaires est au moins égale à 50 %. De leur chiffre d’affaires ;

84 % des restaurants ont également enregistré des annulations. Pour 53 % d’entre eux, la perte de chiffre d’affaires est au moins égale à 50 %.

85 % des hôtels ont enregistré des annulations. Pour 47 % la perte de chiffre d’affaires est au moins égale à 50 %.

96 % des traiteurs organisateurs de réceptions enregistrent des annulations. Ils sont 76 % à perdre d’ores et déjà au moins 50 % de leur chiffre d’affaires et 28 % à perdre plus de 80% de leur CA.

Enfin 78 % des foodtrucks ont enregistré des annulations. Ils sont 45 % à avoir perdu au moins 50 % de leur chiffre d’affaires.

Communiqué de presse du GNI